Ubuntu ou l’homme universel

Devant moi cette page blanche, je dessine dans ma tête Ubuntu. Ce petit être venu des confins de l’Afrique, sommeillant dans les vallées de la mémoire ancestrale et traditionnelle. Il est brutalement réveillé par le brouhaha saturé de la terre qui lui parvient entêtant et confus. Il quitte alors ses contrées et peu à peu dépasse les continents pour s’imprimer dans la pensée des temps modernes. Perplexe devant la solitude de ce monde… Un mot résonne, SEUL. 

Ubuntu observe cette société nouvelle qui parle tant de communauté, de connexion et de réseau et pourtant l’homme ne s’est jamais senti aussi SEUL. IL croyait avoir suffisamment transmis et ancré cette sagesse de l’ouverture qui prône l’existence par la fraternité, le partage, le respect, la confiance, l’altruisme. 

Combien de fois n’avait-il pas enseigné cet idéal « JE SUIS PARCE QUE TU ES », principe même de l’homme Universel, dans sa diversité pour l’intérêt commun. Tout semble s’être évanoui pour céder la place à de nouveaux compagnons ; Individualisme, Règne de l’Ego avec tous ses corollaires Égocentrisme, Égoïsme et PEUR. Humain se débat contre AUTRE.  Ubuntu, se rend compte qu’ALTER EGO qui avait été sa force, son allié, attise les insécurités. Il fait peur, trop différent pour être accepté, pour être un autre soi. Loin de son royaume où INTER est roi.  Interdépendance, Interculturalité, Interhumanité, Internation y vivaient heureux et s’entraidaient. 

Dans un ultime recours et dans sa quête de perfection de l’Être, Ubuntu, appelle à la rescousse Culture, Tradition et Art. Ces atouts fédérateurs qui proposent comme outils ; Universalité, Communication, Curiosité, Estime mutuelle, Inclusion. Ils proposent ce Langage Universel par le biais duquel AUTRE dans sa diversité et sa singularité se rend accessible à ALTER EGO sans distinction de sexe, de couleurs, de race, dans une volonté commune d’exprimer l’inexprimable et de comprendre l’incompréhensible.

Cheminer vers la tolérance et l’acceptation d’ALTER EGO dans toute sa dimension de maillon, d’un ensemble solidaire où, il n’y a ni faible, ni fort, ni vainqueur, ni perdant, seulement TOUS ENSEMBLE par et pour TOUS vers la route de l’Universalité.

Optimiste, Ubuntu, veut y croire, il rêve de ce monde. Cette pensée d’André Malraux, lui traverse l’esprit, son sourire bienveillant lui éclaire le visage en entendant cette voix comme une symphonie harmonieuse, resonner dans tout son être « L’Art est le plus court chemin de l’Homme à l’Homme ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *